mardi 5 octobre 2010

Bernard Clavel

Comme toujours c'est lorsqu'ils ne sont plus que l'on mesure à quel point leur présence comptait.
Bernard Clavel s'en va. Ecrivain de la Franche-Comté il me relie à ma grand-mère maternelle et à ces valeurs dont le coeur est le mot courage.
Jeune adolescent je l'ai lu comme on se baigne d'un univers où l'homme avance petit mais debout dans l'Histoire, les pieds dans une nature dense, dure et forte,  où l'amour est intense... Il m'a appris le pacifisme, l'amour exclusif et pur. Lectures qui emportent. Ecriture simple mais sûre d'un travail plusieurs fois remis, loin des modes, humanisme vivant des mots.
Je reviendrai vers les livres peut-être aussi pour saluer ces jeunes années et leur chance d'avoir pu rencontrer les écrivains.
Nous avons besoin de ces écrivains qui nous forgent.